Nathalie Saint-Cricq : son fils Benjamin Duhamel est-il un tireur au pistolet ? Sa réponse cinglante

Nathalie Saint-Cricq : son fils Benjamin Duhamel est-il un tireur au pistolet ? Sa réponse cinglante

Se lancer dans le journalisme politique en étant l'enfant de personnalités comme Nathalie Saint-Cricq et Patrice Duhamel ? C'est le pari dangereux qu'a fait Benjamin Duhamel, qui travaille pour la chaîne d'information BFMTV. Un poste qui lui vaut des critiques, comme le raconte sa mère, journaliste passionnée.

Nathalie Saint-Cricq, l'une des femmes politiques les plus connues de la télévision, a répondu avec sincérité et décontraction aux questions de Jordan De Luxe dans son Rendez-vous Chez Jordan, diffusé sur le site de Télé-Loisirs. A 60 ans, la journaliste a déjà de l'expérience et ne joue pas sur la langue de bois, si fréquente dans le milieu qu'elle observe, lorsqu'il s'agit de répondre à des questions très personnelles. Elle parle par exemple sans détour de sa relation avec son fils Benjamin Duhamel, né de son mariage avec Patrice Duhamel, ancien directeur général de l'antenne de France 2. Il est également journaliste politique et travaille pour BFMTV.

"C'est difficile de porter ce nom de famille Duhamel pour votre fils Benjamin ?", demande Jordan De Luxe ? Nathalie Saint-Cricq, mère de deux garçons, répond : "Un peu au début, parce qu'on a dit que c'était un pistonnier, gnagnagna. Quand il était sur LCI, Alain Duhamel [son oncle, ndlr] était sur la chaîne, donc c'était compliqué. Il a donc été débauché par BFM. Et quelques semaines après avoir été débauché, il n'a pas été poussé, on l'a appelé, Alain s'est aussi présenté à BFM". La journaliste explique ensuite qu'il se fait "régulièrement engueuler sur les réseaux sociaux" : "Quand il fait quelque chose, on lui dit qu'il est aussi con que sa mère. Et quand je fais quelque chose, on dit qu'elle est aussi stupide que son fils". Des attaques auxquelles elle ne réagit pas et qui ne l'atteignent pas lorsqu'elles sont dirigées contre elle, mais qui l'agacent lorsqu'il s'agit de son fils.

Cash sur ce sujet, elle admet totalement qu'elle a eu un cadre familial qui a joué un rôle dans son arrivée dans le monde du journalisme : "Si on est honnête, j'ai aussi été aidée par ma famille. Je n'ai pas apporté le café et tout à coup, on m'a trouvée géniale. Mes parents m'ont aidé, mon nom m'a aidé. Je n'ai pas été poussé dans le sens où j'ai fait des études sept ans après le baccalauréat. Mais parfois, il faut être honnête". En effet, si le nom de Duhamel est connu - et n'est pas associé à Olivier Duhamel -, la famille Saint-Cricq est l'un des deux actionnaires majoritaires du groupe Nouvelle République du Centre-Ouest, qui édite le journal du même nom et quelques autres titres de presse écrite, et possède 40 % des parts de la chaîne de télévision Tours Val de Loire. Son frère, Olivier Saint-Cricq, est à la tête du conseil d'administration du groupe.

Passionnés de politique de mère en fils, Nathalie Saint-Cricq et son fils Benjamin Duhamel étaient réunis samedi 2 avril sur le plateau d'On est en direct pour débattre de l'élection présidentielle. Certes, les deux journalistes n'ont pas été confrontés ensemble, mais ils ont posé en duo devant les photographes avec délectation.