Paola de Belgique infidèle : elle avoue avoir eu une liaison avec un journaliste, "Je ne regrette rien" !

Paola de Belgique infidèle : elle avoue avoir eu une liaison avec un journaliste, "Je ne regrette rien" !

Albert II n'est pas le seul à avoir eu une liaison extraconjugale... Son épouse, la reine Paola, a elle aussi eu un autre homme pendant son mariage avec le roi des Belges. Dans un nouveau documentaire événement, l'ex-souveraine s'exprime sans détour sur ce sujet.

Jamais Paola de Belgique ne s'était autant dévoilée : Le 18 février 2022, la RTBF diffusera le documentaire Paola, côté jardin, réalisé par Nicolas Delvaulx. Le tournage de ce documentaire a duré trois ans et se déroule dans les différentes résidences que l'ancienne reine des Belges partage avec son mari Albert II : le presbytère de Villers-sur-Lesse (sa maison de campagne), la résidence officielle du Belvédère ou encore le Châteauneuf de Grasse, sa maison de vacances dans le sud de la France. Outre l'ancien roi, les enfants et petits-enfants de Paola ont également accepté de témoigner dans ce documentaire historique.

Devant la caméra, l'ancienne souveraine de 84 ans a parlé ouvertement de son extraordinaire parcours d'aristocrate italienne, devenue reine des Belges en 1993. Le destin de Paola Ruffo di Calabria a basculé en 1958, lorsqu'elle a fait la connaissance du prince Albert à l'ambassade de Belgique à Rome. L'année suivante, un grand mariage a été célébré à Bruxelles, mais les parents de Philippe, Astrid et Laurent ont connu des tempêtes dès le début des années 1970... "Trop d'attente et très vite une très mauvaise presse", se souvient-elle aujourd'hui dans les extraits dévoilés par le magazine Point de vue le 16 février dernier. Je n'ai pas du tout connu la liberté".

Paola, d'un naturel timide, souffre également de la contrainte de devoir apprendre une nouvelle langue : "Apprendre le flamand, c'était une torture. Personne ne sait quels efforts j'ai faits". Dans une lettre lue à ses petits-enfants à la fin du documentaire, Paola avoue également son malaise au début de son mariage : "Alors que les yeux étaient rivés sur notre jeune et beau couple, je vivais dans l'imaginaire, aveugle et sourde aux critiques comme aux flatteries, sans me rendre compte que je venais de m'enfermer dans un autre monde ...".

Je suis heureuse d'avoir enfin rencontré le prince Albert

Le mariage d'Albert et de Paola bat de l'aile. Il entame une relation extraconjugale avec la baronne Sybille de Selys Longchamps, la mère de sa fille illégitime Delphine, reconnue l'année dernière comme princesse de Belgique. Paola s'est d'ailleurs gardée de commenter cette liaison dans le documentaire, bien qu'elle ait affirmé en coulisses au réalisateur son soutien à son mari. L'ex-reine commente également une photo sur laquelle elle se promène en 1970 avec un journaliste sur une plage de Sardaigne. Il s'agit du Français Albert de Mun, un journaliste de Paris Match. "Là, c'est un peu égoïste (...). Mais au fond, je ne regrette rien. Je n'étais pas heureux. Pendant dix ans, je n'ai absolument pas été heureuse du tout".

Ces problèmes conjugaux ont évidemment eu des répercussions sur les trois enfants du couple. "Nous aurions dû être plus adultes, plus conscients de ce qu'un père et une mère doivent vraiment (faire). En outre, nous nous serions probablement séparés si nous ne nous étions pas ressaisis", ajoute Paola. Les époux tiennent bon et se pardonnent mutuellement. "Finalement, (Albert) m'a dit : 'Je t'ai toujours aimé'. Cela m'a fait très plaisir".

Près de 40 ans plus tard, le couple semble plus que jamais soudé autour de ses nombreux héritiers. Pour Paola de Belgique, "cela vaut la peine de prendre son temps, car c'est alors que quelque chose de complètement différent se crée". Elle explique : "Il n'y a plus d'urgence, il n'y a plus de sexe, il y a de la tendresse. Et vieillir ainsi, c'est bien, non ?". Un point de vue que son mari partage entièrement. "Nous ressentons tous les deux une grande paix. Oui, je suis heureuse d'avoir enfin rencontré le prince Albert (...). Car je trouve qu'il est unique". Du côté de ses enfants aussi, la paix familiale règne après une enfance peu épanouie : "Je suis fier et vraiment heureux de voir mes parents réunis", commente l'actuel roi Philippe. La réconciliation et le pardon sont les choses les plus difficiles, mais aussi les plus grandes".