Peng Shuai s'exprime enfin après sa disparition : Elle fait marche arrière et parle d'un 'énorme malentendu'...

Peng Shuai s'exprime enfin après sa disparition : Elle fait marche arrière et parle d'un 'énorme malentendu'...

L'ancienne joueuse de tennis Peng Shuai a accordé une interview au journal L'Équipe pour la première fois depuis son accusation de viol contre un ancien dirigeant chinois. Elle parle d'un "malentendu" malgré les nombreuses informations contradictoires publiées dans la presse.

C'est une affaire qui a ému le monde entier lorsqu'elle a été révélée le 2 novembre 2021. L'ancienne joueuse de tennis professionnelle Peng Shuai a accusé l'ancien vice-premier ministre Zhang Gaoli de viol sur les réseaux sociaux. Un message a été rapidement supprimé de la plateforme et pendant deux semaines, l'ancienne numéro un mondiale du double n'a plus donné signe de vie. Les informations qui parviennent au reste du monde proviennent du gouvernement chinois et beaucoup sont sceptiques quant à leur véracité, et il semble difficile de savoir si la jeune femme de 36 ans est vraiment libre de ses actes et de ses paroles.

Cette contribution a entraîné un grand malentendu de la part du monde extérieur.

Aujourd'hui, pour la première fois depuis le début de l'affaire, Peng Shuai a accordé une interview exclusive au journal L'Équipe. Plus de trois mois plus tard, elle ne semble plus vraiment se souvenir du courrier qui incriminait un haut dignitaire du Parti communiste chinois. "J'ai le sentiment que ce post a donné lieu à un grand malentendu de la part du monde extérieur. Je souhaite que la signification de ce post ne soit plus déformée. Et je souhaite aussi qu'on ne fasse pas plus de bruit médiatique à ce sujet...", a-t-elle déclaré dans le journal français L'Équipe.

Cette déclaration confirme que Peng Shuai a radicalement changé de version, ce que le gouvernement avait déjà plus ou moins clairement indiqué à la fin de l'année dernière. Et lorsqu'on l'interroge sur une potentielle agression sexuelle qu'elle dénonçait alors, la réponse peut laisser perplexe. "Une agression sexuelle ? Je n'ai jamais dit que quelqu'un m'avait agressée sexuellement", assure l'ancienne sportive, avant de balayer également les accusations de disparition : "Je n'ai jamais disparu, tout le monde pouvait me voir".

La joueuse a supprimé le message parce qu'elle en avait "envie".

Enfin, en ce qui concerne le message d'alerte publié par Peng Shuai sur le réseau social chinois Weibo, elle explique l'avoir "supprimé" de son propre chef. La raison : "parce que j'en avais envie", a-t-elle simplement répondu.

L'athlète chinoise a rassuré les journalistes du quotidien sportif français L'Équipe en affirmant qu'elle était en bonne forme. Balayant toutes les polémiques de ces derniers mois, Peng Shuai a voulu passer à autre chose et a assuré que tout allait bien dans sa vie.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Peng Shuai sur le site de L'Équipe.