Procès Nordahl Lelandais : sombres révélations de son ex-amant : "Il m'a mis dans le coffre de sa voiture".

Procès Nordahl Lelandais : sombres révélations de son ex-amant : "Il m'a mis dans le coffre de sa voiture".

Depuis le début de son procès pour le meurtre de la petite Maëlys de Araujo, les révélations se succèdent sur le passé trouble de Nordahl Lelandais. Alors que ses anciens amis sont horrifiés de voir que "Nono" n'était pas celui qu'ils croyaient, ses anciennes petites amies le décrivent comme "Docteur Jekyll et Mister Hyde". Cela rappelle le témoignage de l'un de ses amants au moment du meurtre d'Arthur Noyer début 2017, qui avait fait des révélations assez crues sur ses fantasmes...

"Je suis tombé des nues..." Lors du procès de Nordahl Lelandais, qui s'est ouvert cette semaine, lorsqu'on a demandé à ses amis s'ils se doutaient que celui qu'ils appelaient "Nono" avait déjà eu des relations homosexuelles, la réponse a été unanime : Cela ne leur était jamais venu à l'esprit, selon les journalistes de 20 Minutes présents sur place. Et pourtant, l'accusé du meurtre de la petite Maëlys, déjà condamné pour le meurtre du sous-officier Arthur Noyer, avait bien un amant, Richard K., qui avait témoigné lors du précédent procès en mai 2021.

Comme le rapporte LCI, ce dernier a évoqué les fantasmes très particuliers, voire un peu morbides, de son compagnon, qu'il n'a vu que "cinq fois maximum" malgré plus de 800 messages. "Monsieur Lelandais m'a mis dans le coffre de sa voiture. J'étais d'accord ! Le scénario, la demande, c'était qu'il [me] kidnappe en tenue militaire. [...] Il était le dominant, j'étais d'accord", explique-t-il pour décrire les moments passés ensemble.

Bien qu'il affirme ne s'être "jamais senti en insécurité", il a réalisé qu'une de leurs rencontres avait eu lieu la veille de l'assassinat du jeune soldat et que Nordahl Lelandais lui avait "demandé de sortir" le lendemain. "J'aurais très bien pu finir comme le sous-officier Noyer", avait-il raconté. D'autant plus que cette fois-ci, ses anciennes amies avaient dressé de lui un portrait très peu flatteur, voire inquiétant.

Vanessa, avec qui il était en couple en 2014, expliquait qu'il lui avait tendu un énorme piège : Contre son gré, il avait "[filmé] ses actes sexuels et les avait diffusés sur Youporn". La jeune femme avait alors déposé une plainte contre lui, qui a été classée sans suite. Elle est en colère et éprouve encore aujourd'hui du dégoût à être dans la même pièce que lui".

Ses amis, dont beaucoup étaient venus témoigner, étaient tous furieux de n'avoir rien vu, alors qu'ils le considéraient comme l'un des meilleurs du groupe, toujours prêt à aider les autres s'ils en avaient besoin. Beaucoup lui ont demandé de dire enfin toute la vérité à la famille de Maëlys de Araujo le mercredi 2 février, comme l'ont rapporté nos confrères de 20 minutes Lyon, mais il n'a pas encore parlé.