Suicide de Mava Chou : ses derniers mots quelques jours avant sa mort

Suicide de Mava Chou : ses derniers mots quelques jours avant sa mort

Le suicide de Mava Chou, une youtubeuse victime de harcèlement, suscite un grand émoi. La jeune femme s'était confiée dans l'émission "Sept à Huit". Son interview, filmée deux semaines avant sa mort, a été diffusée dimanche.

Le décès de Mava Chou (de son vrai nom Maëva Frossard) suscite consternation et indignation. La youtubeuse et jeune mère de quatre enfants s'est suicidée deux jours avant le réveillon de Noël en raison d'une vague de cyberharcèlement. Elle s'était confiée dans l'émission Sept à Huit.

Un reportage de Sept à Huit du dimanche 9 janvier 2022 était consacré à Mava Chou. Initialement interrogée sur son activité de youtubeuse, elle a ensuite raconté aux caméras qu'elle avait été victime de harcèlement sur les réseaux sociaux, qu'elle imputait à son ex-mari Adrien Czajczynsk, un streamer de jeux vidéo très influent.

J'en suis arrivée à un point où je ne voulais plus vivre. J'ai fait plusieurs tentatives.

Mava Chou s'est entretenue avec Sept à Huit le 7 décembre 2021, deux semaines avant son suicide. Elle avait montré aux caméras les messages et commentaires insultants qu'elle recevait et révélé les dégâts qu'ils causaient à sa santé. "On m'a donné des antidépresseurs et je ne voulais plus continuer à vivre. J'ai essayé", a-t-elle déclaré après avoir lu à haute voix certains des textes écrits à son sujet. Finalement, on renonce. Si je suis un monstre, je m'en vais. On n'en sort pas parce qu'il n'y a pas d'issue. On dépose des plaintes, on demande de l'aide. Et tout le monde s'en fout".

Son compagnon Romain s'est également exprimé dans la séquence dédiée à Mava Chou. Quand des centaines de comptes ont commencé à s'attaquer à son rôle de mère, à ses enfants et à son conjoint, c'est devenu insupportable pour elle", raconte-t-il. Lorsque son ex-mari a laissé entendre, début 2020, que des violences avaient pu avoir lieu sous notre toit, les choses ont pris des proportions énormes. Sur les réseaux sociaux, certains ont affirmé que Maeva était une mère maltraitante".

Le jeune homme endeuillé en a dit un peu plus au journal Le Parisien : "Elle m'avait expliqué que son ex-mari utilisait ses vidéos et ses réseaux pour lui faire des pics, repris en boucle par ses fidèles. Elle souffrait de ces attaques régulières. C'était comme un appel à l'aide. A ce moment-là, elle avait déjà déposé une plainte pour harcèlement. Elle avait même écrit une lettre recommandée au procureur. Elle attendait de l'aide. Mais cette aide n'est jamais venue de la justice".

Pendant plus d'un an, Mava Chou et Adrien Czajczynsk avaient réglé leurs comptes sur les réseaux sociaux. Adrien a notamment laissé entendre que leurs quatre enfants, dont Mava Chou avait la garde, étaient maltraités et a ouvertement fait état d'une discussion au cours de laquelle Maeva lui aurait révélé en plaisantant qu'elle l'avait trompé à plusieurs reprises.

Entre leur séparation et son suicide, Mava Chou a déposé cinq plaintes contre son ex-partenaire. Le parquet a ouvert une enquête pour harcèlement moral, qui aurait conduit au suicide.

Adrien Czajczynski est présumé innocent jusqu'au jugement final dans cette affaire.