Théo Curin (Handigang) "sous pression" avec la célébrité ? "Je reste très naïf"

Théo Curin (Handigang) "sous pression" avec la célébrité ? "Je reste très naïf"

Théo Curin a été amputé des bras et des jambes à l'âge de six ans. Cette épreuve l'a rendu fort, comme en témoignent ses nombreuses victoires aux championnats de natation. Ce handicap lui a forgé un esprit d'acier qui lui permet de résister aux revers de la célébrité.

Théo Curin a ajouté une corde à son arc : celle de comédien. Après des apparitions dans Vestiaires et Plus belle la vie, deux séries de France Télévisions, le nageur a fait ses premiers pas dans un téléfilm. Dans Handigang, diffusé lundi 2 mai sur TF1, il incarnait Alessandra Sublet, elle-même novice en la matière, un lycéen en fauteuil roulant qui prend conscience de toutes les injustices que la société fait subir aux handicapés. Un rôle qui l'a évidemment propulsé encore plus sous les feux de la rampe.

Le fait de tenir l'un des rôles principaux d'une série de fiction sur TF1 fait inévitablement grimper sa popularité. Mais Théo Curin, âgé de 22 ans seulement, ne se laisse pas plus impressionner que cela. Au contraire, il parvient à garder les pieds sur terre grâce à sa personnalité légèrement "naïve". C'est pour cette raison qu'il parvient à vivre "normalement" malgré les nombreux fans qu'il peut désormais avoir : "Je ne m'en rends pas compte. Je pense que je reste un peu naïf", a-t-il déclaré à Michel Cymes dans l'émission L'intimiste de la chaîne Dr Good. Même si j'arrive à décrocher une opportunité, je reste très naïf. Je ne me pose pas trop de questions et je ne me mets pas la pression".

Théo Curin s'est indirectement donné une mission, celle de redonner le sourire aux gens à l'aide des réseaux sociaux : "Ça fait peut-être du bien de voir un gars comme moi avec un corps et une vie atypiques. Malgré tout ce que j'ai vécu, je suis une personne épanouie et je pense que cela peut faire du bien aux gens", poursuit-il. Les gens qui me suivent ne le font pas pour voir comment je gère mon quotidien, mais surtout parce que je pense que je suis tellement positif que les gens utilisent un peu mon compte Instagram pour se remotiver, se lancer de nouveaux défis quelque part et aussi pour répondre à leurs questions".

C'est à l'âge de six ans que la vie de Théo Curin a radicalement changé. A l'époque, le futur sportif a contracté une grave maladie, une méningite bactérienne, qui a entraîné l'amputation de ses quatre membres. Après deux ans de rééducation intensive et une rencontre avec Philippe Croizon, Théo Curin a pris la décision de se mettre à la natation et de relever de grands défis. Mission plus que réussie !

Regardez l'émission en entier en cliquant ICI.