Un jeune cinéaste fait vivre un enfer à une étudiante : menaces, insultes, pornographie... un événement qui fait froid dans le dos !

Un jeune cinéaste fait vivre un enfer à une étudiante : menaces, insultes, pornographie... un événement qui fait froid dans le dos !

Un espoir de film... mais pas contre le harcèlement ! Riagain Grainger, jeune réalisateur et producteur britannique prometteur de 22 ans, a été condamné à deux ans et demi de prison pour avoir harcelé une ancienne petite amie dont il était amoureux. Le jeune homme, qui était sur le point de collaborer avec la BBC et HBO, se contentera de regarder la télévision dans sa cellule. Il avait créé plus de 26 faux comptes sur les réseaux sociaux !

C'est une histoire incompréhensible, mais très inquiétante, qui s'est déroulée cette semaine en Grande-Bretagne : Le réalisateur Riagain Grainger, âgé de 22 ans, a été condamné à près de trois ans de prison pour avoir harcelé de manière continue l'une de ses anciennes petites amies depuis plus de trois ans. Le jeune homme, un espoir du cinéma nord-irlandais, ne laissait pas à sa victime "le temps de respirer avant de lui annoncer une nouvelle".

Il avait été sélectionné au dernier festival de Cannes en tant que producteur d'un court-métrage et avait rencontré Georgia Smith, originaire de Manchester, alors qu'elle étudiait dans une école de cinéma. Lorsqu'ils étaient devenus amis, il avait commencé à lui envoyer de nombreux messages, mais surtout, il n'avait pas supporté qu'elle parte en vacances avec d'autres amis.

C'est ainsi que le martyre a commencé pour la jeune femme de 21 ans. Agacée par les dizaines de messages de haine, elle a bloqué Riagain sur tous les réseaux sociaux, mais il n'en avait cure : il a créé de nombreux faux comptes qu'il a utilisés pour lui envoyer des messages de haine. Comme il savait où elle habitait, il avait pris l'habitude de traîner dans les parages et de lui envoyer des messages du type "Je surveille chacun de tes mouvements".

Suite à cela, sa victime a pris peur. "Je ne pouvais plus rien faire, j'avais l'impression qu'il m'observait et me suivait partout. A l'université, il m'observait par la fenêtre et j'ai passé ma troisième année enfermée chez moi, paniquée à l'idée qu'il puisse être à ma porte. J'ai toujours été assez sûre de moi, mais ses messages ont tout détruit, j'ai commencé à ne plus supporter mon apparence, mon poids, la forme de mon visage et même la couleur de mes cheveux !"

En effet, Riagain Grainger, voyant que la jeune fille ne voulait plus lui parler, avait commencé à remplir les réseaux sociaux de messages de haine, l'appelant au suicide et incitant les gens à la tuer. Il avait même mis sa photo sur des sites pornographiques, ce qui, selon le parquet, constituait une véritable "catastrophe psychologique".

Après une première amende de 2500 livres en 2019, le jeune réalisateur, qui était sur le point de collaborer avec HBO et la BBC, ira donc en prison, le juge n'ayant pas pris en compte les problèmes psychologiques dont avait parlé son avocat.