Jean-Jacques Bourdin accusé de harcèlement sexuel : ce jour où il a glissé dans une piscine avec une collègue...

Le samedi 15 janvier 2022, Le Parisien rapporte que le célèbre journaliste Jean-Jacques Bourdin est la cible d'une plainte déposée par une ancienne journaliste de BFMTV.

Jean-Jacques Bourdin fait l'objet d'une plainte pour tentative de harcèlement sexuel, comme l'ont révélé nos confrères du Parisien samedi 15 janvier 2022. Une journaliste ayant travaillé dans les rédactions de BFMTV et RMC a déposé plainte mardi 11 janvier 2022 contre le célèbre journaliste et animateur.

"Je ne suis plus une jeune journaliste qui a peur de perdre son emploi et je sais que je n'aurais pas dû subir ce que j'ai subi. [...] Pendant des années, je suis allée au travail la peur au ventre et j'étais complètement stressée. Je porte plainte avec la conviction que d'autres femmes sont concernées et que cela permettra peut-être à d'autres femmes de faire entendre leur voix", explique la plaignante qui a attendu dix ans avant de porter plainte, plainte qui est encore en cours d'examen par le parquet de Paris.

Selon les révélations du Parisien, les faits remontent à 2013, lorsque la plaignante, alors âgée de 25 ans, a été invitée par Alain Weill, alors patron de BFMTV, à participer à un tournoi de pétanque à Calvi, en Corse. Lorsqu'elle a appris par la suite que Jean-Jacques Bourdin serait présent, elle a hésité à y participer, car elle avait été écartée de l'équipe du journaliste quelques mois auparavant en raison de "conflits professionnels permanents entre les deux".

Finalement, elle s'est rendue à l'événement et toute l'équipe de la chaîne a séjourné dans le même hôtel à Calvi. Un matin, alors qu'elle se rendait à la piscine du complexe, Jean-Jacques Bourdin l'aurait rejointe et aurait commencé à la complimenter. Il a ensuite tenté de s'approcher d'elle avant de la saisir par le cou pour l'embrasser. La plaignante s'est violemment débattue, bien qu'elle n'ait pas de pieds, et a réussi à sortir de la piscine. Le journaliste l'aurait alors insultée en disant : "J'obtiens toujours ce que je veux".

La jeune femme a ensuite expliqué qu'il avait continué à lui faire des avances par e-mail et par SMS. Selon Le Parien, elle aurait pu apporter la preuve d'un seul de ces messages, qui disait : "Tu me guides tous les matins ... J'aime ton regard". Jean-Jacques Bourdin, contacté par Le Parisien le samedi 15 janvier 2022, a rejeté en bloc les accusations de la journaliste, mais a admis se souvenir d'elle en tant que collaboratrice. "Je connais cette personne et j'ai travaillé avec elle. J'admets m'être baignée avec elle dans la piscine de cet hôtel. Mais je n'ai jamais essayé de l'embrasser de force, ni elle ni jamais personne", a-t-il déclaré.