La campagne d'Éric Zemmour : "J'exige le retrait immédiat" : Valérie Trierweiler explose de colère après l'utilisation de son image dans le clip de lancement de campagne d'Éric Zemmour

Alors qu'Eric Zemmour a officiellement annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles, la journaliste Valérie Trierweiler a déploré l'utilisation de son image dans la vidéo de campagne du nouveau candidat.

C'est désormais officiel ! Après des mois de suspense, Eric Zemmour a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle. L'ancien chroniqueur de CNews a officialisé sa décision dans une vidéo qu'il a publiée sur les réseaux sociaux. "Il n'est plus temps de réformer la France, mais de la sauver. C'est pourquoi j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle", a expliqué Éric Zemmour avant de poursuivre : "Je me suis contenté d'être journaliste, écrivain, Cassandre, lanceur d'alerte. Je pensais alors qu'un homme politique reprendrait le flambeau que je lui avais passé. Je me disais : "Chacun a son métier, chacun a son rôle, chacun mène son combat". Je suis revenu de cette illusion".

Dans sa vidéo, le nouveau candidat à la présidentielle a utilisé de nombreux extraits de films et d'archives... sans en payer les droits, comme le rapporte Le Figaro. Et ce n'est pas tout. Dans cette même vidéo, de nombreuses célébrités apparaissent, comme Georges Brassens, Barbara, Jean-Paul Belmondo et Brigitte Bardot ou encore Valérie Trierweiler. Une affaire qui ne passe pas très bien.

Le neveu de la chanteuse Barbara a déploré une "appropriation aussi révoltante que scandaleuse" de l'image de l'artiste décédée en 1997. La journaliste Valérie Trierweiler a exprimé le même avis. L'ancienne compagne de François Hollande a laissé éclater sa colère dans un tweet : "Zemmour utilise mon image dans son clip abject qui va à l'encontre de mes convictions. Je demande son retrait immédiat, en attendant mon avocat étudie les suites à donner. Je suis résolument pour des valeurs universalistes et bien loin de cet appel à la haine".

Le gouvernement n'a pas non plus pu s'empêcher de réagir. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait référence à la vidéo de candidature d'Eric Zemmour, qu'il a qualifiée d'"absolument honteuse". Une chose est sûre : si Eric Zemmour a tenté de créer le buzz, c'est réussi !

Zemmour utilise mon image dans son clip abject qui va à l'encontre de mes convictions. Je demande son retrait immédiat, en attendant mon avocat étudie les suites à donner. Je suis résolument pour des valeurs universalistes, loin de cet appel à la haine.

- Valérie Trierweiler (@valtrier) novembre 30, 2021

Voir aussi : Valérie Trierweiler envoie un message touchant à son fils pour son anniversaire