Nicolas Canteloup licencié par Europe 1 : un (très) gros chèque en poche

L'imitateur a été licencié après seize ans de bon et loyal travail. Bye bye Europe 1 et bonjour, un joli chèque en compensation de cette décision brutale et une dissolution initiée alors que Nicolas Canteloup était encore sous contrat.

Nicolas Canteloup a dû quitter Europe 1 coûte que coûte, et ça a coûté cher ! Comme l'ont découvert nos confrères de L'Obs, l'humoriste imitateur, qui fait un tabac sur TF1, a reçu un gros chèque parce qu'il... Ne fonctionne pas.

Se faire virer d'Europe 1, c'est un peu comme gagner au loto pour le complice d'Alessandra Sublet dans C'est Canteloup (TF1). L'homme de 57 ans a reçu 1 million d'euros alors que la station de radio - critiquée pour sa nouvelle gestion - était déjà en grande difficulté. Il faut ajouter que Nicolas Canteloup avait signé un contrat de deux ans par l'intermédiaire de son producteur Jean-Marc Dumontet au lieu d'un contrat d'un an. C'était la première fois en seize ans de loyaux services à Europe 1.

Nicolas Canteloup a été licencié par la direction "sans aucune explication". Son producteur a déclaré qu'il avait seulement reçu "un appel téléphonique l'informant qu'ils ne passeraient pas à l'antenne malgré leur contrat". Un coup de téléphone a couronné seize ans de bonheur". L'une de ses dernières chroniques, dans laquelle il soutenait ses collègues grévistes inquiets du rachat du groupe Lagardère par Vincent Bolloré, pourrait être à l'origine de son licenciement.

Nicolas Canteloup a déclaré au Parisien : "Quand j'ai fait ma dernière "Revue de presque", je ne savais pas que c'était la dernière. Nous ne sommes pas naïfs, mais nous n'avions aucune information à ce moment-là. Bien sûr, nous étions aussi tristes. Dans ce secteur, l'année présidentielle est un moment très fort et on nous prive de ce support que nous chérissons."