Noël à l'isolement pour les cas de contact avec la variante Omicron ? Olivier Véran annonce de nouvelles règles

Le 23 décembre, Olivier Véran a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19, le nombre de contaminations ayant atteint un niveau record.

Rien que le 23 décembre, un nombre record de 88 000 nouveaux cas a été enregistré. Jeudi, la veille de Noël, le ministre de la Santé Olivier Véran a pris la parole pour annoncer que "les règles vont probablement changer" par rapport à la situation sanitaire.

Omicron bouleverse la fin de l'année.

Pour une bonne raison, a expliqué le membre du gouvernement, "à chaque fois qu'une nouvelle variante apparaît, des mesures sont prises. Lorsque la variante Omicron est apparue, des mesures draconiennes ont été prises, comme l'isolement, le suivi des contacts et le séquençage, afin d'empêcher cette variante d'entrer dans le pays. Maintenant, elle circule et va probablement devenir majoritaire".

Cette fois, après un dernier tour de vis pour les écoles primaires et les discothèques, les protocoles seront renforcés pour les personnes en contact. Olivier Véran annonce qu'il a "demandé au conseil scientifique toutes les expertises nécessaires pour le début de la semaine prochaine afin de définir les nouvelles modalités d'isolement".

Actuellement, les personnes concernées ne doivent respecter l'isolement que si elles sont vaccinées. Avec Omicron, c'est plus compliqué, l'isolement commence à 7 jours immédiatement et obligatoirement et peut durer jusqu'à 17 jours, vaccinés ou non, si la personne infectée vit sous le même toit que vous. Pour éviter "une paralysie du pays", Olivier Véran réfléchit à une solution avec les autorités compétentes.

"Les règles vont probablement évoluer".

Si le personnel soignant est maintenu dans des "conditions de sécurité draconiennes" pendant cette cinquième vague, "il y a des cellules d'anticipation à tous les niveaux pour que le pays puisse continuer à tourner". Olivier Véran a conclu : "Les règles vont probablement évoluer, mais je ne peux pas encore vous dire comment cela va évoluer".