Yves Lecoq vend l'un de ses châteaux pour 9 millions : Un homme d'affaires célèbre à la rescousse !

Yves Lecoq vend l'un de ses châteaux pour 9 millions : Un homme d'affaires célèbre à la rescousse !

On savait qu'il avait la plaisanterie facile, mais pas forcément qu'il disposait de tout un catalogue de châteaux dans son patrimoine immobilier. Malheureusement, Yves Lecoq a dû se séparer de l'un de ces châteaux, accablé par les dettes.

La crise sanitaire est compliquée à gérer pour tout le monde, notamment pour tous les membres du secteur artistique. Yves Lecoq, par exemple, accumule les dettes depuis des mois. Son départ de la chaîne Canal+ en 2018 ne l'a pas aidé. Heureusement, l'humoriste est plein de ressources. Et il possède notamment ... quatre cadenas ! Pour combler les trous de son compte en banque, l'homme de 75 ans a donc décidé de se séparer de l'une de ces propriétés - comme le rapporte le magazine Closer.

Il s'agit du château de Villiers-le-Bâcle, dans le département de l'Essone, qui devrait changer de propriétaire. Heureusement, Yves Lecoq ne vivait pas dans cette bâtisse datant de l'époque de Louis XIII, qu'il louait uniquement pour des tournages. Et la personne qui a acquis l'immeuble n'est pas tout à fait inconnue puisqu'il s'agit de Xavier Niels, le fondateur de Free. Il faut croire que ce monsieur a la fibre commerciale, puisqu'il n'a pas versé les 18 millions d'euros qu'espérait l'ancienne star de l'émission Les Guignols. Il a signé un chèque de "seulement" 9 millions d'euros à la fin des négociations, soit la moitié du prix estimé.

Je suis endetté par mes châteaux.

Ce n'est pas la première fois qu'Yves Lecoq se retrouve le dos au mur sur le marché immobilier. Par le passé, il s'était déjà débarrassé de deux châteaux, d'une maison à Paris et de terres agricoles. Car l'humoriste a une passion folle pour les propriétés historiques et a décidé très tôt d'investir dans la pierre. Je n'ai pas d'impôt sur la fortune, tellement je suis endetté par mes châteaux", assurait-il en 2020 dans l'émission L'instant De Luxe. J'ai des frais d'entretien de ces châteaux qui continuent à tourner, et je n'ai plus de revenus. Il faut donc le temps de vendre des choses pour que je puisse rembourser tout cela. Je n'ai pas d'argent de côté, pas d'assurance vie. Je n'ai rien du tout ! J'ai tout mis là-dedans". Il est malheureusement tombé sur le roi du marchandage ...

Toutes les informations sur Yves Lecoq sont à retrouver dans le magazine Closer, n° 859 du 26 novembre 2021.